Cher(e) lecteur(trice), merci de vous intéresser à notre Site web, nous espérons que le contenu convient à vos recherches et intérêts. N'oubliez pas de vous inscrire pour être informé(e) de nos nouvelles publications. Merci et bonne visite.

La nouvelle politique américaine au Moyen Orient : Le leadership en retrait - Hajar SEKHER




Par :    Hajar SEKHER

u  Soixante-dix ans de domination américaine du Moyen Orient
-        Le total : 17 conflits depuis la signature de l’accord de Quincy en 1945
-        4 guerres israélo-arabes,
-        3 guerres d’Israël contre la résistance palestinienne,
-        2 guerres d’Israël contre la résistance libanaise et le Hezbollah,
-        La guerre Irak-Iran,
-        L’invasion du Koweït par l’Irak,
-        L’invasion de l’Afghanistan et de l’Irak 2003,
-        L’intervention de « la coalition » régionale au Yémen,
-        Le conflit Syrien
u  Pourquoi le Moyen Orient ? 
-        La région la plus riche en ressources énergétiques: 2/3 des réserves mondiales de pétrole, 40 % des réserves gazières connues et les deux plus grands chantiers de pétrole et de gaz dans le monde.
-        Le berceau des 3 religions monothéistes: Le judaïsme, Le christianisme et L’islam.
-        Le berceau des civilisations mondiales : Invention de l'écriture, l'urbanisation, l'agriculture, les sciences physiques et mathématiques.
-        La sécurité d’Israël, un allié de 68 ans des Etats Unis,
-        234 milliards de dollars d’aide américaine à Israël depuis 1948,
-        3 milliards de dollars d'aide annuelle américaine à Israël,
-        Une aide militaire record de 38 milliards de dollars sur 10 ans (2019-2028).
u  Pourquoi ce soutien aussi considérable et aussi constant à Israël ? 
-        Le fruit de décennies de coopération entre les deux États,
-        Le résultat du soutien de groupes d'intérêts favorables à Israël aux États-Unis: « Jewish Institute for National Security Affairs » (JINSA), «  Center For Security Policy » (CSP), « American Israel Public Affairs Committee » (AIPAC) et la » Conference of Presidents of Major Jewish Organizations » (Presidentsconference)…
-        L’AIPAC  constitue l’organisation la plus puissante : Plus de 100 000 membres, plus de 150 salariés, une équipe de chercheurs spécialisés avec un budget annuel de plus de 20 millions de dollars.
-        Elle fait du lobbying auprès du Congrès américain et de la Maison Blanche pour préserver les intérêts israéliens,
-        S'assure du veto des États-Unis contre toute résolution de l'ONU condamnant les actions israéliennes,
-        Prépare la future génération de leaders pro-Israéliens,
-        Surveille et soutient les élus pro-israéliens
-        Assure une aide financière et militaire de plus en plus généreuse envers Israël,
u  2001-2003 : Un cataclysme pour les américains au Moyen Orient
-         Un début d’affaiblissement de la puissance à cause des 2 guerres (Afghanistan, Irak)
-        D’où le recours à la politique du leading from behindou le « leadership par l’arrière» et l’empreinte légère ou le « light footprint operations » au Moyen Orient.
-        Une nouvelle forme de participation américaine aux interventions militaires, qui consiste à  apporter un soutien à une opération menée par un ou plusieurs alliés sans pour autant adopter le statut de cobelligérant, ou en assurer le leadership, dans le sens d’un meilleur partage du fardeau entre l’Amérique et ses alliés en cas d’intervention n’impliquant pas les intérêts vitaux américains.
-        Tel est le cas de  la Lybie en 2011 : Il s’agit de la première opération militaire multinationale que les USA assurent sans pour autant en assurer le leadership.
-        Il en va de même pour l’intervention de la coalition régionale pilotée par l’Arabie Saoudite au  Yémen
u  Le désengagement progressif des Etats Unis du Moyen Orient  se justifie par :
1.        La production des Etats Unis de leur propre pétrole : L’exploitation du gaz du schiste dès 2007 et celle des pétroles de schiste dès 2010.
Durant l’été 2014,  les États-Unis ont été classés premiers producteurs de pétrole brut et de gaz naturel.
                  2.    Le rééquilibrage asiatique annoncé en 2012 par :
-        Le renforcement des alliances avec le Japon  et la Corée du Sud et de la présence militaire  américaine dans la région,
-        L’envoi de 2 500 militaires en Australie
-        Le rapprochement sans précédent  avec  la  Birmanie, le  Vietnam  et  l’Indonésie
-        La  nomination  d’un ambassadeur permanent auprès de l’ASEAN ...
-        Une nouvelle répartition de la flotte américaine (de 50/50  à  60/40  en faveur du Pacifique sur l’Atlantique.
       En   bref, les États-Unis souhaitent partager  le « fardeau  budgétaire » lié à la sécurité internationale  dans  des  régions  secondaires  pour  ses  intérêts  comme :
-        L’Afrique subsaharienne  (cas  du  Mali) 
-        L’Afrique  du  Nord  (cas  de  la  Libye),  
-        Le Moyen Orient (Irak et Afghanistan)

Afin  de  pouvoir concentrer ses forces sur la région la plus dynamique et désormais la plus riche au monde et dont les enjeux sécuritaires restent primordiaux  (l’Asie Pacifique).

Enregistrer un commentaire

[blogger][facebook][disqus]

Cress Revue

{picture#http://store4.up-00.com/2017-07/149982714684611.jpg} Revue marocaine des sciences politiques et sociales, Dossier "Economie politique du Maroc", volume XIV, Hors série. Les auteurs du volume n'ont pas hésité ... {facebook#http://facebook.com} {twitter#http://twitter.com} {google#http://google.com} {pinterest#http://pinterest.com} {youtube#http://youtube.com} {instagram#http://instagram.com}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.