Cher(e) lecteur(trice), merci de vous intéresser à notre Site web, nous espérons que le contenu convient à vos recherches et intérêts. N'oubliez pas de vous inscrire pour être informé(e) de nos nouvelles publications. Merci et bonne visite.

Palestine , Actes du Symposium International




Palestine : symposium international

2, 3 et 4 novembre 2017
Note de présentation


Abdelmoughit Benmessaoud Tredano

30 mars 2018
La journée de la Terre en Palestine


Le  présent  numéro reprend les actes du symposium international sur la Palestine organisé par notre Revue, en partenariat avec l’Ambassade de l’Etat de Palestine et le soutien de notre université le 2 , 3 et 4 novembre 2017. 

Cette manifestation a été dictée, en partie, par  deux dates commémoratives ; 100 ans après la déclaration de Balfour et 7O ans après le partage.
Au-delà de ces références  historiques, le choix de cette thématique  a été fait à cause de la conjoncture du Moyen-Orient marquée  principalement  par le printemps arabe et ses conséquences, la guerre civile en Syrie et le cataclysme général  né de l’émergence « fulgurante » de Daech.

A un siècle d’intervalle, cette région sensible, à plus d’un titre, a fait  l’objet  deux tentatives de dépeçage ; la première   a donné  naissance au Moyen-Orient que nous connaissons depuis les  Accords Sykes-Picot  de 1916.
La deuxième   , liée aux effets destructeurs du printemps arabe et de l’apparition de Daech, a  échoué mais elle n’est pas encore terminée… 

L’objectif étant  d’éliminer une fois pour toutes la question palestinienne des agendas internationaux. Cela passe par la déstabilisation de la région en provoquant  un chaos généralisé.
Les auteurs, ne sont autres que  l’Occident, les  Etats Unis en tête, et les pays pétroliers (Arabie Saoudite, Qatar et EAU) et la Turquie. 
Les objectifs recherchés par les  uns et les autres ne coïncident pas totalement   mais tous    contribuent, d’une manière ou d’une autre,  à l’affaiblissement du monde arabe, à l’éradication de la cause palestinienne et l’écrasement de toute velléité de résistance contre les différents plans  de destruction de la région..
Israël n’est plus l’ennemi du monde arabe c’est désormais l’Iran !!  Voilà le raccourci historique auquel sont parvenus certains Etats arabes, les pays pétroliers en premier … 

Pourquoi  un tel acharnement ? 

Robert Fisk ,  journaliste anglais, ayant passé plus de 25 ans dans la région et  fin connaisseur de ce conflit  parle de guerre de civilisation  .

Les réserves de pétrole  et la sécurité d’Israël constituent les paramètres structurants  depuis 1945 ( l’Accord de Quincy)  et 1947  (  le partage de  la Palestine ) entre le Moyen-Orient et le  reste du monde ; même si la conjoncture n’est pas la même  , que les acteurs et les moyens   changent l’objectif reste constant :   dominer la région pour les  seuls intérêts de ceux qui ne veulent pas de l’émancipation  de ces  peuples .
L’ambition de certaines puissances régionales est venue se greffer sur un conflit lancinant.

Réponse  des Occidentaux : le monde arabe ne jure que par la théorie du complot alors que le mal vient de chez lui.
Certes, les élites gouvernantes depuis les indépendances   et les  différentes expériences  (Nationalisme, Barthisme, Nassérisme  et le communisme) ont failli mais l’impact de l’ingérence occidentale est incontestable ; elle a contribué à la déliquescence généralisée de ces pays  depuis le début du XXème siècle.

L’organisation de ce  symposium et la publication de ces actes, au-delà de la dimension académique, sont là comme un acte de dénonciation de tous ceux qui contribuent à la mise en œuvre de ces plans machiavéliques..
Daech est combattu par la supposée coalition internationale mais recyclé  par les mêmes parrains et sponsors   , après l’échec de cette entité   sur le plan territorial en Irak et en Syrie.

L’organisation de ce symposium et la publication de ces actes ont également pour objectif d’imposer la cause palestinienne comme  question centrale et prioritaire au moment où tous les moyens sont employés pour l’enterrer;
  
 L’organisation de  ce symposium et la publication de ces actes  constituent, enfin,  une sorte d’acte de foi  et une forme d’adhésion à l’aspiration des peuples arabes à la dignité, à la liberté et l’émancipation.

Abdelmoughit Benmessaoud Tredano

30 mars 2018  La  journée  de la Terre  en Palestine


Libellés :

Enregistrer un commentaire

[blogger][facebook][disqus]

Cress Revue

{picture#http://store4.up-00.com/2017-07/149982714684611.jpg} Revue marocaine des sciences politiques et sociales, Dossier "Economie politique du Maroc", volume XIV, Hors série. Les auteurs du volume n'ont pas hésité ... {facebook#http://facebook.com} {twitter#http://twitter.com} {google#http://google.com} {pinterest#http://pinterest.com} {youtube#http://youtube.com} {instagram#http://instagram.com}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Images de thèmes de Jason Morrow. Fourni par Blogger.