SAHARA/ PALESTINE : ENTRE REALPOLITIK 3/5... Pr A.B. TREDANO






SAHARA/ PALESTINE : ENTRE REALPOLITIK, INTERETS NATIONAUX ET UNE NOUVELLE GEOPLITIQUE REGIONALE ET INTERNATIONALE ?

 Partie 3/ 5

                               Pr. Abdeloumoughit Benmessaoud TREDANO

Professeur de science politique et de géopolitique

Université Mohamed V. Rabat

Face à ces faiblesses et impasses de l’entité israélienne une politique de fuite en avant n’est pas exclue.

C’est par rapport à ce contexte que certains propos de personnalités, d’horizon divers, méritent d’être rappelés ; ce sont ces propos-là qui m’ont mis la puce à l’oreille quant à la surdité de la communauté internationale face à au drame palestinien que nous vivons tous les jours, depuis Al Nakba , dans l’indifférence coupable quasi-totale. 

La puissance nucléaire comme assurance vie                                

Face à l’impasse politique et militaire, la normalisation avec certains pays arabes, notamment ceux du Golfe, passe pour un moyen de désencerclement.

Non pas que ces pays vont être d’un appui déterminant en cas de guerre générale dans la région, mais ils sont et ils seront, sans conteste, chargés de constituer une base proche et opérationnelle   contre l’Iran.

Leur action de normalisation avait comme finalité de créer un choc dans les pays arabes pour achever ce monde moribond.

Créer un état d’esprit voire une culture chez les peuples arabes imprégnés de résignation, de démission et de soumission.

Au final, on se résout à considérer qu’on ne peut rien contre Israël !!

Surtout avec un soutien occidental déterminant et indéfectible et une complicité des pays pétroliers dépassant de loin les desiderata et les attentes   de l’entité sioniste.

Et au cas où l’ensemble de cette action conduite par les Etats occidentaux, à leur tête les Etats-Unis, les pays du Golfe, la Turquie, avec comme tête de pont Israël, ne conduit pas au contrôle de la région, une option alternative est dans les starting blocks.

C’est celle d’une certaine utilisation de la puissance nucléaire et ce malgré les difficultés opérationnelles d’un tel usage.

 Norman Dacey , Vincent Monteil et Cohen Jacob et la politique du pire

Rapidement, et comme d’habitude, on va nous sortir la théorie du complot et de la conspiration !!

Peut-on savoir comment l’Occident n’a pas trouvé le moyen, 70 ans durant, de faire pression sur Israël pour le pousser vers la voie de la paix   et ce malgré toutes les prédispositions exprimées à maintes reprises par les Arabes et les  Palestiniens[1]

 L’activiste et écrivain Cohen Jacob a une réponse :

Il affirme en effet que les missiles avec têtes nucléaires ne sont pas orientés vers l’Iran ou plutôt pas uniquement vers ce pays mais aussi vers l’Europe[2] !!

On peut considérer que ces propos ne sont pas crédibles et appellent une confirmation d’une autre source. Soit.

Au-delà de la recherche d’une autre source, l’arrogance et l’absence de toute volonté de paix la partie israélienne et l’aveuglement occidental, 70 ans durant, incitent tout un chacun à accorder une certaine crédibilité à une telle hypothèse ; de surcroit, les impasses politiques et militaires israéliennes et le début de la déliquescence de la puissance impériale américaine   sont de nature à la conforter.

  Un écrivain américain Norman Dacey, en 1972 déjà,  disait presque la même chose  , dans une lettre adressée au président Nixon où il critiquait la politique américaine trop pro-israélienne,  : « …les Israéliens n’arrivent pas à atteindre leurs objectifs ,ils sont disposés à déclencher l’apocalypse qui nous détruira  tous »[3] 

L’orientaliste Vincent Monteil, grand spécialiste de l'islam, qui fut militaire puis universitaire, tenait lui aussi un propos dans le même esprit ; en effet, dans le cadre d’une conférence , il rapportait le propos d’un d’une personne  du département américain la phrase suivante :  si la survie d’Israël venait d’être sérieusement menacée ,nous serions plongés dans une III guerre mondiale dans deux minutes…».[4] 

Un autre témoignage encore moins discutable, c’est celui du Général De Gaule qui parlait d’un peuple juif « un peuple d’élite sur de lui-même et  dominateur»[5]

Le Likoud, la droite religieuse israélienne et la fuite en avant

 Cet engrenage de la politique du pire a commencé avec l’arrivée au pouvoir en 1978 du Likoud.

La droitisation de l’opinion publique israélienne depuis la mort de Rabin en novembre 1995, la division du mouvement palestinien qui se perpétue, la déliquescence du monde arabe et l’absence de puissances internationales neutres pouvant pousser dans le sens de la paix, tous ces facteurs conjugués, ont conforté Israël dans son arrogance et son refus de négocier.

Parallèlement, face   à l’émergence et au renforcement récents des mouvements libanais et palestiniens grâce au soutien iranien, avec de le complexe de Massada aidant, la perspective de paix est devenue une arlésienne !!

Ne voulant rien céder, Israël serait enclin à une fuite en avant.

Les hommes politiques israéliens, Netanyahou en tête, étaient déjà fortement tentés par une aventure militaire contre l’Iran s’ils n’y avaient pas, semble-t-il, l’opposition du président américain Barak Obama et des responsables militaires et des services secrets israéliens.

Cette option aventureuse voire apocalyptique n’est pas exclue surtout que l’Amérique se "retire" progressivement du Moyen-Orient et se refuse à s’engager dans de nouvelles guerres sauf si l’existence même d’Israël est en cause.

Cette option hasardeuse voire apocalyptique n’est pas à écarter aussi eu égard au supposé déclin de la puissance impériale.

 

 

 

Les autres articles liés au même   dossier intitulé :

Moyen-Orient, Normalisation et fin du monde arabe ?

 

1)TSUNAMI A BEYROUTH :  OBJECTIF ULTIME L’IRAN,

Via Beyrouth, Bagdad, Damas

http://www.sciencepo.ma/2020/08/tsunami-beyrouth-objectif-ultime.html

2)ISREAL - EAU/ BAHREÏN : TRAITE DE PAIX ?

Abou Dhabi, Manama, Riad…… et peut être Qatar et le Soudan…

La fin d’un monde ? le monde arabe !!

http://www.sciencepo.ma/2020/09/isreal-eau-bahrein-traite-de-paix-pr-b.html

 

SAHARA/ PALESTINE : ENTRE REALPOLITIK, INTERETS NATIONAUX ET UNE NOUVELLE GEOPLITIQUE REGIONALE ET INTERNATIONALE ? 

Partie 1/4

http://www.sciencepo.ma/2020/12/sahara-palestine-entre-realpolitik-pr.html

SAHARA/ PALESTINE : ENTRE REALPOLITIK, INTERETS NATIONAUX ET UNE NOUVELLE GEOPLITIQUE REGIONALE ET INTERNATIONALE ? 

Partie 2/4

SAHARA/ PALESTINE : ENTRE REALPOLITIK, INTERETS NATIONAUX ET UNE NOUVELLE GEOPLITIQUE REGIONALE ET INTERNATIONALE ?

Partie 3/ 4

La puissance impériale américaine est-elle en déclin ?

  Partie 4/4

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

   

  

 

 



[1]  Le discours historique du 13 novembre 1974 de Yasser à Arafat à l’ONU avec son rameau d’olivier, Le plan du Roi Fahd adopté à Fès en septembre 1982 ; la proclamation de l’Etat palestinien au CNP d’Alger le 15 novembre 1988 ; la déclaration de Yasser Arafat à Paris relative à la caducité de la Chartre palestinienne en mai 1989 et enfin    le plan de paix arabe de Beyrouth en mars 2002.

[2] https://www.youtube.com/watch?v=ZrypVSVljbA .Voir la minute 2:32 de la vidéo.

[3]Lettre publiée par le New York Times, le 6 juin 1972.

[4] Cité par Youssef Al Khatib, Agenda palestinien, 1974, Il n’y a pas de numérotation de pages. Voir le jour du 12 novembre 1974 (conférence à Alger tenue le 6 mai 1971.).


Libellés :

Publier un commentaire

[blogger][facebook][disqus]

Cress Revue

{picture#http://store4.up-00.com/2017-07/149982714684611.jpg} Revue marocaine des sciences politiques et sociales, Dossier "Economie politique du Maroc", volume XIV, Hors série. Les auteurs du volume n'ont pas hésité ... {facebook#http://facebook.com} {twitter#http://twitter.com} {google#http://google.com} {pinterest#http://pinterest.com} {youtube#http://youtube.com} {instagram#http://instagram.com}

Formulaire de contact

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Fourni par Blogger.