Aux origines du dérèglement du monde (5/8)... Pr. A.B.TREDANO












AUX ORIGINES DU DÉRÈGLEMENT DU MONDE

 LES MENACES :

 Les BONNES FEUILLES 5/8

 EXTRAIT DE : CORONA, MONDIALISATION ET DÉRÈGLEMENT DU MONDE 

ENTRE EXTINCTION ET SURVIE DE L’HUMAIN

 Pr. Abdeloumoughit Benmessaoud TREDANO

 Professeur de science politique et de géopolitique

Université Mohamed V. Rabat

 

"La fin de l’histoire", le fameux papier de Francis Fukuyama écrit en 1989, a sonné le glas du système politique et économique d’inspiration marxiste ; suivant sa sentence, l’économie de marché et la démocratie occidentale sont indépassables. Autrement dit, l’humanité doit rentrer dans une hibernation prolongée en attendant Godot.

En effet, on ne peut imaginer une autre forme d’organisation politique et mode de production autre que celles prescrites par l’intellectuel américain ; ma première étude intitulée : « la fin de l’histoire et la fin des idéologies » , avait justement comme préoccupation de démontrer qu’on ne peut concevoir un monde unidimensionnel et que le retour aux économies de partage et de solidarité est quelque chose de possible.

Quelques années plus tard, j’ai essayé de mesurer l’énormité des dégâts occasionnés par un système ultralibéral sans limites en parlant d’un monde sans repères . C’était prévisible, car Margaret Thatcher et Ronald Reagan étaient passés par là !

Un système ultralibéral dominant, une idéologie du marché sans partage, une OMC pour la réguler et l’entrée en scène d’une Chine qui cherche à rattraper le temps perdu par le "Bond en Avant" et la "Révolution Culturelle " de Mao Tsé-toung ont imposé une mondialisation structurante des rapports internationaux et destructeurs de l’écosystème global.

S’interroger sur l’origine de la mondialisation est une nécessité. L’effondrement de l’Est et la compétition internationale entre les puissances occidentales et les pays émergents n’étaient, en fait, que des opportunités de circonstances de la géopolitique internationale et des facteurs d’accélération. Le conteneur était, sans doute, un des éléments déclencheurs.

S’interroger sur la pertinence d’un système mondialisé sans bornes, préparer sa critique et le modèle alternatif s’imposaient à tout observateur de la société internationale.

Il reste à préciser que la mondialisation du commerce international s’est installée dans un contexte géopolitique bien spécifique. En effet , les premiers germes de cette mutation ont commencé à partir d’une année charnière à savoir 1979 ; l’avènement de Margaret Thatcher et de Ronald Reagan, et de leur idéologie ultralibérale, l’invasion soviétique de l’Afghanistan, la révolution iranienne et la prise des otages américains, la prise d’otages à la Mecque par un mouvement islamiste extrémiste, le rôle joué par Jean Paul II dans les changements en Pologne, lequel processus a été conclu par l’effondrement de l’Est en 1989-91.Voilà quelques ingrédients qui ont fait le lit de la mondialisation libérale ou du moins qui lui ont permis de régner sans partage avec toutes les conséquences que nous pouvons observer aujourd’hui.

 

Libellés :

Enregistrer un commentaire

[blogger][facebook][disqus]

Cress Revue

{picture#http://store4.up-00.com/2017-07/149982714684611.jpg} Revue marocaine des sciences politiques et sociales, Dossier "Economie politique du Maroc", volume XIV, Hors série. Les auteurs du volume n'ont pas hésité ... {facebook#http://facebook.com} {twitter#http://twitter.com} {google#http://google.com} {pinterest#http://pinterest.com} {youtube#http://youtube.com} {instagram#http://instagram.com}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.