Nobel, de la dynamite au nucléaire, via la banque. Pr Ahmed AZIRAR















Nobel, de la dynamite au nucléaire, via la banque.
Pr Ahmed AZIRAR
Economiste. AMEEN

Le prix Nobel d'économie n'est pas un Nobel de ... souche. Il a été adjoint tardivement aux originaux pour des considérations particulières. Les Nobel, chacun le sait, sont des prix politiques. Sartre et bien d'autres en savent mieux que quiconque, en en ayant  refusé "l'honneur et le cachet".
Ceci étant, un banquier du genre Bernanke, est il économiste pour être nobelisé en 2022 ? 
Les banquiers, chacun le sait, sont des marchands de l'argent. Au mieux, ils gèrent des entreprises dont l'argent est leur input et output. Ils sont jugés principalement sur les résultats que leur entreprise réalise et accessoirement quand ils accèdent à la chefferie de leur secteur, entendez banque centrale, sur le consensus qu'il réunissent autour d'eux par leurs pairs banquiers et financiers qui dirigent l'économie nationale, et dans le cas des USA, de l'économie mondiale. 
Leur attribuer des prix en avançant l'argument de leurs réalisations contre les crises financières, c'est occulter leur rôle actif dans le déclenchement de ces crises.
Imaginez vous chef d'une entreprise de ce genre: vous avez carte blanche de votre pays, nommée autonomie, pour décider ce que vous voulez quand vous voulez, sous seule condition que vous présentiez le verbatim justificatif ... à postériori. Car plus vous êtes silencieux, à priori,  mieux c'est. Les banques centrales comme les armées sont des institutions muettes qui   exercent, en outre, dans un cadre juridique précis et hyper prudentiel.  Sauf quand vous voulez parler à dessein! On vous attend d'ailleurs religieusement. Vous le savez et vous en usez à votre guise. Bernanke était un maitre en la matière. 
Imaginez toujours. Vous êtes le créateur in fine du nerf de guerre: la monnaie, par crédits interposés. Pour ce faire, vous disposez d'inputs ( les dépôts) captifs. Vous en fixez le prix, à votre convenance. Vous disposez de clients, captifs également: les trésors publics à qui vous achetez les bonds au prix que vous fixez, et les banques commerciales, vos agents exécutants dociles, qui se servent de profits que vous leur garantissez. Quant aux ménages épargnants, ils n'ont qu'à trimer et déposer leur surplus. S'ils ont un besoin, les intermédiaires financiers sont là pou ça, taux d'intérêt et prime de risque en sus ! 
Quelle aubaine! Une entreprises où le seul acte de gestion est de décider en catimini et  de profiter de ressources et de débouchés que vous  manoeuvrez à volonté. 
Si crise il y a c'est la faute au cycle économique inévitable bien sûr.  Ce cycle dont la raison d'exister est de corriger les excès. Ou bien aux agents qui sont trop... homoeconomicus. Ou encore, aux gouvernements qui parasitent votre politique monétaire par leur politique budgétaire ou par manque de reformes de structures... Ce n'est donc jamais votre faute. La croissance est du ressort des gouvernements. L'inflation, qui est statutairement, votre seule responsabilité, est, quand elle galope, la faute de la Chine, de la Guerre, de l'OPEP, de la surconsommation, la sous-production ou les salariés peu productifs et trop ...gourmands.
Soyons sérieux! Le prix Nobel est un prix hautement politique. Le tout est de décrypter le message que le jury de Stockholm  veut nous donner aujourd'hui. Comme le Forum suisse de Davos délivre un message d'hiver, ce Jury suédois  delivre son message de rentrée. 
Serait-ce, alors, la récompense du rôle actif des banquiers dans la guerre en cours contre le binôme Russie-Chine autour de l'Ukraine? Où, plus préoccupant, selon les conspirationnistes, le rôle demandé aux banquiers dans la préparation des conditions de financement de la 3ème guerre mondiale qui couve !
Prof Ahmed Azirar. Economiste. AMEEN. 
10 octobre 2022.
Libellés :

Enregistrer un commentaire

[blogger][facebook][disqus]

Cress Revue

{picture#http://store4.up-00.com/2017-07/149982714684611.jpg} Revue marocaine des sciences politiques et sociales, Dossier "Economie politique du Maroc", volume XIV, Hors série. Les auteurs du volume n'ont pas hésité ... {facebook#http://facebook.com} {twitter#http://twitter.com} {google#http://google.com} {pinterest#http://pinterest.com} {youtube#http://youtube.com} {instagram#http://instagram.com}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.