QATAR / COUPE DU MONDE / OCCIDENT : Ni Universalisme, Ni Prosélytisme !! Pr A.B.TREDANO








QATAR / COUPE DU MONDE / OCCIDENT :
Ni Universalisme, Ni Prosélytisme !!
Pr. Abdelmoughit BENMESSAOUD TREDANO
Directeur de la Revue Marocaine des Sciences Politiques et Sociales
Le baron Pierre de Coubertin, fondateur des Jeux Olympiques modernes, disait :
« Le plus important aux jeux Olympiques n'est pas de gagner mais de participer, car l'important dans la vie ce n'est point le triomphe mais le combat ; l'essentiel, ce n'est pas d'avoir vaincu mais de s'être bien battu » .
On est à des années-lumière de cet esprit !
La campagne contre le Qatar, à l’occasion de ce mondial, a atteint un seuil qui doit nous inciter à nous poser des questions sur le pourquoi d’un tel acharnement !
Les griefs sont multiples :
Au départ, l’attribution de ce mondial a été contestée sous prétexte que la corruption y a joué un rôle déterminant.
Quelques années plus tard, on découvre que les ouvriers sont exploités et les victimes des chantiers sont nombreuses : autour de 6500 !
A la veille du mondial, les pays européens agitent la question des droits de l’homme et en particulier ceux du groupe LGBT !
Une kyrielle de moyens a été utilisée (le tour de passe-passe de la ministre allemande, …) pour imposer cette conception des sociétés occidentales à un pays, dont les valeurs ne sont pas, du moins aux yeux de sa population, moins importantes et encore moins inférieures aux leurs.
Dans le public, on a pu observer que certains Européens se pavanaient avec des tenues de croisés !!
On est revenu 11 siècles en arrière !!
Jusqu’à preuve du contraire, les ouvriers étaient payés par de sociétés européennes qui avaient emporté les différents marchés ; apparemment, à l’exception de certaines ONG, aucune société n’avait relevé ces manquements au droit du travail.
Il n’est pas inutile de rappeler que les États occidentaux et leur compagnies n’hésitent pas à conclure des affaires juteuses avec le Qatar et les pays du Golfe qui ne sont pas en odeur de sainteté..
Ces pays se bousculent au portillon pour quémander du gaz au Qatar , suite à la crise ukrainienne.
Le gaz n’a pas d’odeur et les victimes sont sacrifiés sur l’autel de la realpolitik !!
Quelle hypocrisie ?
Par ailleurs et à titre de rappel ,ceux qui ont la mémoire courte, pour le cas des groupes LGBT, il n’a y pas si longtemps les personnes déclarées comme telles étaient interdits d’exister ou carrément condamnés à mort !
Et les médias occidentaux ont-ils débarqué au Qatar comme "missionnaires "ou comme journalistes chargés de transmettre à leurs téléspectateurs et auditeurs les matchs et leur faire vivre les moments de bonheur et de joie qui accompagnent souvent le mondial ?
Apparemment non. Ils sont là comme des INQUISITEURS !!
Au même temps un silence penaud est observé par les médias et les États occidentaux face aux massacres et assassinats au quotidien des Palestiniens dans les territoires occupés..
Quel monde ?
Quelle justice internationale ?
Quelle démocratie ?
Vérité en deçà des Pyrénées , erreur au-delà !!
Face à ces images et ces attitudes à la limite du supportable, on est en droit de se poser certaines questions ; les supporters des pays occidentaux ont fait le déplacement au Qatar pour le sport ou pour convertir la population locale et musulmane aux valeurs occidentales ?
Ni Universalisme Ni Prosélytisme !!
Si les griefs (exploitation des émigrés et conditions d’attribution du mondial…) émis à l’égard du Qatar ne sont pas totalement infondés, est-ce une raison pour mener une campagne, et de cette envergure, contre ce pays ?
L’attribution des 5 dernières éditions, pour ne pas dire plus, ne sont pas au-dessus de tout soupçon : argent, pressions et manigances les ont bel et bien entâchées !!
L’attitude du Qatar n’est pas non plus irréprochable
Critiquer le Qatar et l’Occident au même temps n’est pas dicté par cette attitude de sacrifier à une mode d’équilibrisme.
Dans ce mondial, le pays hôte, malgré ses efforts colossaux et louables, ne peut s’exonérer d’une attitude prudente et neutre qui sied à la nature de cette manifestation sportive.
En effet, lors de la cérémonie d’ouverture, les autorités du pays hôte l’ont initiée avec la lecture de verset du coran et ont donné une coloration religieuse à l’évènement !"يا أيها الناس إنا خلقناكم من ذكر وأنثى وجعلناكم شعوباً وقبائل لتعارفوا إن أكرمكم عند الله أتقاكم" ، الآية 13 من سورة الحجرات.
Le verset lu est d’une grande signification ; sa pertinence, la sagesse qui s’en dégage, Ô combien nécessaires, dans ces temps marqués par les guerres entre les religions, les nations et les ethnies ; ce choix ne peut théoriquement que susciter de l’adhésion.
Il n’est inutile de le rappeler à tous ceux ou celles qui ne voient dans le Coran que des versets à caractère violent (Michel Onfray), oubliant sciemment que les textes révélés à la Mecque et à Medine ne sont pas du même contexte..
L ‘Occident (Etats , médias et intellectuels..) n’est pas à une approximation près !!
Toutefois,la nature et la pertinence de ce verset ne peuvent justifier le fait de donner cette teinte cultuelle pour une rencontre sportive universelle.
Le mondial n’est pas un forum religieux ou œcuménique !
Qu’on aurait dit si les pays hôtes des éditions précédentes ont commencé la cérémonie d’ouverture avec des versets de la bible ?
Des valeurs à géométrie variable
Revenons à l’Occident et à ses valeurs.
La démocratie, les droits de l’homme et d’autres valeurs subséquentes ont connu une fortune grandissante !
Le contexte géopolitique global s'y prêtait…
Ainsi, au lendemain de l'effondrement du mur de Berlin, de l'empire soviétique et de l'URSS entre 1989 et 1991, George Bush père s'est donné comme objectif l'installation d'un Nouvel Ordre international (NOI) et la question démocratique comme instrument d'expansion de la culture libérale politique et économique.
Pour mémoire, Margaret Thatcher et Ronald Reagan étaient déjà là depuis une décennie et l'idéologie ultra-libérale faisait déjà des dégâts !
Donc, pour appliquer ce système global, il fallait une puissance dominante qui ordonne, une philosophie pour justifier la stratégie, un principe pour légitimer et un instrument pour la mise en œuvre !
La puissance dominante n'était autre que l'Amérique.
Elle était plus. Une « Hyperpuissance » comme dirait Hubert Védrine.
La philosophie était toute prête : celle de la démocratie et des droits de l'Homme.
Avec une sélectivité bien appliquée !
Pour punir les pays récalcitrants, il fallait créer un principe ; le « droit ou devoir d’ingérence », en violation flagrante d'un principe cardinal du droit international, à savoir « la souveraineté des États ».
Pour l'atténuer, on a transformé ce principe en « une responsabilité de protéger » (2005).
Enfin, pour la mise en œuvre, l'ONU était l'instrument idéal.
Bonjour les dégâts !
L'Amérique qui choisit, une philosophie et des principes contestés et contestables et une organisation peu respectable qui décrète le coupable du déni démocratique !!
Demain, ce scénario, avec quelques nuances, sera vendu, propagande aidant, à l'opinion publique internationale !!
Hier, c'était possible car l'Amérique était seule dans l'arène mondiale.
Aujourd'hui, la Russie est revenue, la Chine qui aspire à la première place et des puissances régionales qui revendiquent un statut à la mesure de leurs moyens et leurs capacités en matière d'édification et de développement de leurs pays , limitent la marge de manœuvre de l’ ONCLE SAM.
Cette bataille, dite « démocratique », risque de structurer désormais les rapports mondiaux, entre une puissance en déclin et ses affidés et des puissances internationales qui aspirent à une nouvelle configuration du monde.
Ça promet !
En décembre 2021, le sommet pour la démocratie, dit démocratique, réunissant plus d’une centaine de pays sous la houlette des USA , s’inscrit dans la même lignée.
La résistance contre cette "croisade" démocratique a commencé depuis le début des années 90 lors de trois importantes conférences, tenues entre 1993 et 1995(Vienne / le Caire et Pékin) ; l’Occident plaidait pour l’universalité de ses valeurs et les pays dits du Tiers Monde + la Chine avançaient la spécificité de leur culture !
La cabale organisée contre le Qatar n’est pas étrangère à ce contexte, même si d’autres considérations spécifiques ne sont pas à évacuer.
La géopolitique régionale et internationale actuelle y est aussi pour quelque chose.
 
Libellés :

Enregistrer un commentaire

[blogger][facebook][disqus]

Cress Revue

{picture#http://store4.up-00.com/2017-07/149982714684611.jpg} Revue marocaine des sciences politiques et sociales, Dossier "Economie politique du Maroc", volume XIV, Hors série. Les auteurs du volume n'ont pas hésité ... {facebook#http://facebook.com} {twitter#http://twitter.com} {google#http://google.com} {pinterest#http://pinterest.com} {youtube#http://youtube.com} {instagram#http://instagram.com}

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.